Guide de débat: Répondre à la rhétorique

From NewgonWiki
Jump to: navigation, search

L'utilisation de l'effet persuasif dans le langage est une partie importante du débat. Dans la mesure du possible, l'utilisation de rhétoriques superficielles, en particulier celles qui s'appuient sur les erreurs de définitions devraient être identifiées et rejetées.

« Les relations sexuelles » comme exemple

Un adversaire peut délibérément ou inconsciemment profiter de l'effet de la rhétorique en décrivant systématiquement les interactions adulte/mineur comme des « relations sexuelles ». Bien que ce ne soit pas nécessairement faux ou réprobateur, voire de faire partie d'une variété de termes qui peuvent être employés au cas par cas par le partisan, il évoque des images trompeuses qui devraient être abordées.

La nature des interactions sexuelles émancipées entre les adultes et les mineurs est inconnue et risque d'être quelque peu différente de la relation typique de l'adulte. Comme votre adversaire se superimpose mentalement des modèles de relation adulte sur la relation potentielle en question, vous ne devriez pas prendre le défi implicite d'expliquer comment les mineurs pubères ou pré-pubères peuvent agir dans le présent modèle de relation adulte, avec toutes ses complications. Ce modèle de relation « adulte » occidental est construit pour satisfaire les besoins et les droits des « adultes » modernes, occidentaux, et non les « enfants » ou les mineurs. Nos idées préconçues actuelles, les attentes et les enseignements concernant les enfants et les mineurs sont très incompatibles avec ce modèle de relation.

Compte-tenu de la grande nature hypothétique d'une relation adulte/mineur (voire jeune personne émancipée) normalisée dans la société occidentale, il vaudrait mieux de se demander comment une telle relation pourrait se concrétiser. Les constructions actuelles ne sont pas viables à long terme et sont imposées inutilement à cet égard. Peut-être que les comptes-rendus et la recherche (en Anglais) ont plus à dire à ce sujet que ce soit la spéculation ou l'imposition.

Une autre conséquence de cette utilisation de la rhétorique, c'est qu'une relation contenant de l'intimité sexuelle, est nécessairement et essentiellement une relation « sexuelle ». Cela néglige d'autres facteurs qui peuvent entrer en jeu, y compris les concepts romancés de nourrir, de mentorat et d'amour que les opposants veulent maintenir séparés de « pédophilie ». Alors que « Roméo et Juliette », ou les arrangements plus modernistes Fuck Buddy sont de bons exemples complets - sur les relations sexuelles, que faire si un couple adulte/mineur impliqué dans une amitié non-érotique souhaite placer la sexualité sur un plan secondaire dans leur mode de vie ? Qui le leur refuserait et qui serait assez ignorant pour classer la relation comme « sexuelle » ?