Guide de débat: Le sexe et la violence ne sont qu'un dans le psychisme

From NewgonWiki
Jump to: navigation, search
« Dans une relation intergénérationnelle impliquant un mineur et un adulte, l'exploitation n'est pas seulement une conséquence automatique mais une action voulue de l'adulte. A la plus extrême fin (avec des pédophiles), ce désir est aussi destructeur qu'affectif, et aussi violent finalement qu'aimable au départ ».

Il n'y a pas de preuves pour démontrer qu'un tel rapport sexuel est psychologiquement mêlé à une pulsion de destruction. Ça n'a rien de révolutionnaire (en Anglais) non plus, notamment en ce qui concerne la pédophilie, car les jeunes membres d'une espèce sont généralement les plus vulnérables, et la pédophilie est relativement commune (en Anglais). Celui qui fait valoir cette position n'a manifestement pas réussi à comprendre, et a encore moins jeté un coup d'oeil à la communauté pédophile en ligne - un groupe de personnes qui semblent contredire cet argument. La pédophilie est, comme son étymologie l'indique, un état affectif. Demandez à un pédophile, ou quelqu'un qui avoue se sentir sexuellement attiré vers les enfants. Il est temps (en Anglais) que quelqu'un soit entendu.

Tout au long de l'histoire de l'homme et du développement de la psychologie humaine en tant que discipline, la sensualité et la violence sexuelle se sont tenues à l'écart comme des opposés virtuels, seulement en combinant dans certains cas des tentatives d'accouplement à l'humiliation érotique, dans des sociétés qui sont en grande partie négatives au sexe ou tolérantes à l'égard de la violence. La répression de la sensualité et de l'expression de la sexualité, surtout à l'adolescence ne se limite pas à nier le plaisir. En fait, le mauvais exemple : le déni d'affection et la consolidation du plaisir sexuel, est susceptible de conduire à la violence (voir cet article, et le site associé). Comme cela a déjà été démontré, il n'y a pas de raisons exceptionnelles de croire qu'une pédophilie préférentielle et non exprimée soit différente du reste de la sexualité humaine à cet égard.